halloween- Samain-Samhain

La fête de Samain

Samain ou Samhain fête Celtique.

Samain ou Samhain est la première fête des quatre grandes fêtes celtiques.
Pour les Celtes, l’année se décomposait en deux saisons : la saison claire et la saison sombre.
L’éthymologie de samain ou Samhain proviendrait du vieil Irlandais « sam » (été) et « fuin » (fin).
Cette fête de transition marquait ainsi le passage de la saison claire à la saison sombre.
On en retrouve mention sur le calendrier de Coligny.

Samain- Samahain- celtes
Calendrier de Coligny
Samain- Samahain- celtes
Célébrée aux alentours du 1er novembre, elle durait une semaine et réunissait les trois classes : guerriers, artisans et religieux.
Elle débutait trois jours avant la pleine lune et finissait trois jours après cette même pleine lune.
Durant cette période hors du temps, les combats étaient suspendus, les travaux agraires arrêtés pour permettre la participation de chacun.
Cette grande réunion était l’occasion de voter les lois, de fêter la fin des moissons.
On y célébrait également les mariages de l’année.

La saison claire symbolisait également le monde des vivants, et la saison sombre celui des morts.

Cette période de transition marquait donc le passage d’un monde vers l’autre.
Le troisième jour, les feux étaient éteints dans tous les foyers.
Les Druides érigeaient de grands feux de joie sur la place du village pour éloigner les mauvais esprits.
Ces feux sacrés servaient à rallumer les âtres dans les maisons et les protéger pour l’année à venir.
Les portes étaient laissées ouvertes, une place à table réservée pour les défunts de l’année.
On plaçait même des lanternes le long des chemins pour les guider.
Ils pouvaient ainsi venir dire au revoir personnes qui leur étaient chères avant leur passage dans l’autre monde.
Lors de cette nuit, les fées et korrigans étaient de la fête, les cérémonies nombreuses.
Samain- Samahain- celtes
Samain- Samahain- celtes

Aujourd'hui encore...

Samain- Samahain- celtes
Aujourd’hui encore quelques villages en Bretagne ont conservé vivaces des traditions de cette époque ancienne.
Ainsi, à Locronan dans le Finistère, on distribue le 31 octobre « bara-an-Anaon », littéralement « pain des défunts » ou « pain de l’au-delà ».
Le pain est pétri le samedi suivant la Toussaint. On ajoute du sucre à la pâte pour adoucir les peines.
Le pain est béni à la messe puis distribué par les fabriciens dans chaque maison du village.
La fête de Samain, très populaire en Irlande, a été exportée aux Etats-Unis au XIXe siècle, pour devenir Halloween.
Cependant, loin de l’esprit mercantile, on peut choisir de la célébrer pour de nombreuses raisons :
  • se (re)connecter au rythme des saisons et se préparer à accueillir le changement ;
  • faire une pause dans notre vie trépidante ;
  • honorer nos défunts en évoquant nos souvenirs partagés, car la mort appartient à la vie ;
  • nous ouvrir à l’invisible et à la magie de l’Univers ;
  • partager un repas afin de maintenir cet esprit de communauté qui fait notre force et se trouve aujourd’hui parfois oublié.
Samhain
Samhain-Samain
Samhain-Samain
citrouille
Samain ou Samhain mais encore  Halloween  dans sa version plus récente appartient donc à notre histoire la plus ancienne.
A nous de choisir d’y voir « une mode new-age » avec son cortège de bonbons acidulés distribués aux petits monstres d’un soir…
ou de revenir à ses racines et à sa signification première, et d’honorer nos défunts en partageant le pain (bara-an-anaon ou pas !) autour d’une table et à la lumière réconfortante d’un feu.
Samain, ou Samhain mais encore  Halloween: est donc une porte qui se ferme sur le passé et s’ouvre vers l’avenir, un temps qui nous est offert pour nous préparer à accueillir le changement dans notre vie pour avancer vers une version améliorer de nous-même.

A découvrir

les pleines lunes 2021
Les pleins lune 2021
Forfaits audiotel
Forfait audiotel
astrologie celtique
Astrologie Celtique
Connexion à votre compte